Installation « ça » pousse. Visite à la lampe de poche

 

L’installation se visitait au choix : en éclairage d’exposition ou à la lampe de poche (ou les deux alternativement.

Deux expériences de regard distinctes. A la lampe de poche, les oeuvres se dédoublent, elles se font graphiques et animées… elles dansent. Sur une bande son, un paysage sonore venu de l’intérieur d’un corps réalisé par Jonathan Merlin.

2015-12-11 17.46.44 copie 2015-12-11 17.44.12 copie 2015-12-11 17.41.24 copie 2015-12-11 17.36.37 copie 2015-12-11 17.36.05 copie 2015-12-11 17.32.45 2015-12-11 17.32.21 2015-12-11 17.28.23 copie 2015-12-11 17.27.30 2015-12-11 17.29.02 2015-12-11 17.29.17 copie 2015-12-11 17.30.56 copie 2015-12-11 17.32.34 copie 2015-12-11 17.36.09 copie 2015-12-11 17.37.36 2015-12-11 17.38.05 copie 2015-12-11 17.37.59 2015-12-11 17.35.10 copie 2015-12-11 17.29.23 2015-12-11 17.29.01 2015-12-11 17.24.47 copie 2015-12-11 17.42.51 2015-12-11 17.43.31 copie

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.